IMMOBILIER : la chute des prix s’arrête dans le Montreuillois

Les prix de l’immobilier dans le territoire du Montreuillois commencent à se stabiliser après avoir connu plusieurs années de baisse. La clientèle d’acheteurs belges a notamment permis de contenir la baisse, remplaçant la clientèle anglaise d’avant 2010. Les professionnels du secteur voient ainsi un retour des investisseurs pour 2017, avec un intérêt particulier pour les maisons de plain-pied, surtout proches du centre-ville, les biens à 150 000 euros étant les plus prisés.